Dessin
L’araignée

2ème illustration de la série des Croquemitaines

Illustrateur : Guillaume LEHERICEY

Un coup de pouce !

Seconde illustration sur le thème. Quand on évoque les peurs viscérales, les araignées sont une évidence. La littérature, les films et les jeux vidéos ont largement exploité cette angoisse collective. Et cela me paraissait l’incarnation parfaite pour un autre dessin de Croquemitaine, vision d’une forme sombre tissant une toile angoissante.

Fort semblable à une araignée, elle était plus grande que les grandes bêtes de proie, et plus terrible qu’elles, étant donné la malveillance de ses yeux impitoyables. Ces mêmes yeux qu’il avait crus découragés et défaits, voilà qu’ils brillaient à nouveau d’un éclat redoutable, réunis en grappes sur sa tête penchée en avant. Elle avait de grandes cornes, et derrière son cou, semblable à une courte tige, était son corps enflé telle une immense boursouflure, un grand sac pendant qui se balançait entre ses pattes : sa grande masse était noire, tachetée de marques livides, mais le dessous du ventre était pâle et lumineux, et il répandait une odeur nauséabonde. Ses pattes repliées, dont les jointures noueuses pointaient bien au-dessus de son dos, étaient hérissées de poils tels des piquants d’acier, et chacune se terminait par une griffe. »

J. R. R. Tolkien (traduction de Daniel Lauzon), Le Seigneur des Anneaux, livre 2

Dessin araignée, Croquemitaine - 2ème illustration Posca noir
Cliquez sur l'image pour l'afficher en plein écran

Parce qu'un mot sympa, c'est sympa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.